Rechercher
  • pensezy44

Après la tête dans le guidon, la tête dans le téléphone...


Prendre les transports en commun, c’est très enrichissant d’expériences.

On regarde par la fenêtre passer la Ville, passer la Vie, puis on regarde à l’intérieur « les gens ».

Et l’on constate que la plupart d’entre eux sont totalement absorbés par leur téléphone.

Ils n’ont plus d’yeux pour les autres mais seulement pour leur Smartphone.

Gare à qui les bousculeraient interrompant, quelques fâcheuses secondes, ce lien quasi sacré avec leur écran.

Dans ces moments, nous ne sommes plus conscient de nous-mêmes ; totalement absorbés par les informations qui nous pleuvent dessus !

On pourra débattre un autre jour sur ce trop d’infos qui nous submerge et qui rivalise de nouvelles tellement négatives que l’on est contraint de se débrancher le cœur pour continuer à se sentir (presque) serein.

On pourrait débattre de ces informations sécurisantes mais peu souvent primordiales :

« Est-ce que Jonathan est bien rentré de l’école ? Il n’a pas envoyé de sms ! »

Ou encore « Faut-il ramener du pain frais pour ce soir ? » ... Puis un nouveau message : « Céréales ou pain complet ?"

Sans parler ici du « Je rentre ! » ; autre précision d’importance capitale qui sera confirmée dans les minutes qui suivent par… « l’arrivée » même de l’écrivain !

Je ne pourrais pas disserter pas non plus sur les jeux en ligne, n’y connaissant absolument rien ou plutôt n’étant pas tombé dans cette drogue affligeante ; ce « passe temps » qui permet de consumer son temps sans penser à soi.


Être conscient de soi-même ; c’est accepter de poser un regard sur soi, un regard sur son parcours à ce moment précis de son existence, c'est être conscient de ses choix.

Cela commence par la question de l’option entre regarder son téléphone machinalement (comme une machine ?) ou préférer se poser pour regarder la Vie qui coule - paisible – à travers la vitre.


Être conscient par exemple que l’on a l’immense privilège d’être vivant dans un pays démocratique et tempéré ; pour n’aborder que cela !


Etre conscient de sa Vie et des choix à faire pour la mener de la manière dont il nous plairait.


Certes la Vie, c’est aussi les autres et notre besoin vitale de relations aux autres.

Toutefois sommes nous conscients qu’un temps de pause serait parfois salutaire ?

Et de me rappeler cette conversation "WhatsApp" instaurée à plusieurs adultes avant un brunch festif préparé pour le Noël dernier chez K. ; on aurait pour rien au monde voulu manquer les dernières blagues qui étaient échangées et se propageaient comme des virus hilares d’un portable à l’autre, d’un cerveau à l’autre ; nous contraignant à surveiller les bons mots sur nos écrans pour rester dans le « mouv » et dans le groupe…

On s’était fait prendre au piège…


Bon j’arrête là ; le vibreur de mon téléphone vient gentiment de m’indiquer que je viens de recevoir un message ! Assurément important !


Allez une dernière réflexion, qu’elle était belle l’invitation du Voyage à Nantes pour la saison touristique 2018 : ELOGE DU PAS DE COTE !!


Oui prenons le temps de relever la tête et de prendre un temps de recul, le temps d’un pas de côté !


Bonne journée les marcheurs !

25 vues

Posts récents

Voir tout