Rechercher
  • pensezy44

C'est un égoïste qui ne pense pas à moi !

Devinette entendue récemment (merci C.)

« Quelle est la définition d’un égoïste ?

Quelqu’un qui ne pense pas à moi ».

Dans les relations – avec son conjoint, son associé, son collègue – on a tous (c’est inévitable) été confrontés à des EGOISTES ! Ces gens qui parfois vous compliquent franchement la Vie.

Vous et moi, on peut - ici et rapidement - être d’accord (avec nous-même) sur un premier point : cet interlocuteur se caractérise par le fait qu’il ne pense pas dans le sens qui nous conviendrait, qu’il n’agit pas comme il devrait le faire et qu’il ne tient pas les propos qu’il devrait tenir !

« Mais comment faire pour le changer ? »

Un conseiller matrimonial (assurément débutant) pourrait être tenter de répondre :

« Si tu n’arrives pas à le changer : tu n’as qu’à en changer ! ».

Nous pourrons convenir ensemble que cette solution est quelque peu catégorique et souffre d’une mise en pratique proche d’un tsunami avec les conséquences humaines et financières induites.

Plus sérieusement, on pourrait relever que la question est mal orientée.

On pourrait sans doute inviter la personne qui s’interroge à choisir un angle de vue différent :

« Et si tu changeais ton regard ? »

« Et si tu commençais par accepter l’autre comme il est ? »

Un certain B. a dit : « Accepte ce qui est ».

Ce précepte d’une sagesse infinie peut s’appliquer à sa relation avec les autres.

Je peux alors commencer à accepter l’autre comme il est avec toutes ses qualités et avec ses quelques limites.

Je pourrai même tenter de supporter ses menus défauts et notamment cette « fâcheuse manie qu'elle a » de m’interrompre lorsqu’en début de soirée, je raconte une histoire merveilleusement drôle et subtile à la charmante femme de l’un de mes amis pour me demander d’aller chercher une bouteille et de servir tous nos invités !

J’accepte l’autre comme il est, avec ses finitudes ; c’est parce que j’accepte de ne plus le juger à l’aune de mon égo égoïste.

Et si je n’avais plus besoin de juger le comportement ou les dires de l’autre en comparaison avec ce que j’aurai fait, avec ce que j’aurai dit.

Et si je n’avais plus besoin de défendre mon point de vue pour exister !

Et si j’acceptais l’autre en intégrant toutes les similitudes qu’il a avec moi et notamment cette même envie d’être heureux !

Bon. D’accord. On va tenter de s’y mettre avec Amour et Patience.

Bon. D’accord. Commençons par la Patience.

« Chérie ; Je veux bien que tu m’apprennes la Patience : Mais vite ! »

Bonne journée les Patients

9 vues